MUSICIENS  LANMARIA

Johnny AMEMOUTOU 

L’île de la Réunion est le berceau musical de Johnny Amemoutou où il grandit au rythme du
Maloya et sous l’influence des musiques africaines.
A la recherche de nouveaux métissages et de nouvelles expérimentations, son parcours témoigne de
sa passion pour la diversité. Ainsi, il joue avec Curcuma (afro jazz), Afincao (Salsa, Timba) De l’Eau Dans le Tube (Jazz Contemporain), Rockingtime (Reggae), Sofaz (Maloya-électrique) Momar Afrodream (chanson africaine / ciné concert),
Mawana Slim (Mayotte), Jérome Donatien (chanson brésilienne), Domi Blanc Bec ,Conga Libre (salsa),
Papajo (chanson caribéenne), Epelo ...
Aujourd’hui bassiste confirmé, grâce à une expérience scénique déjà conséquente, il a effectué des
tournées à Cuba , en Martinique , au Canada , à la Réunion ,

à Mayotte , mais aussi en Belgique et en Italie ...
Plus près de nous, on a apprécié son talent sur des scènes de référence comme :
Jazz in Marciac, Terres de couleurs, Rio loco, Festival International "Nuit d’Afrique" à Montréal,
Jazz à Vienne , 31 notes d’été, Jazz sur son 31, Racines, Tempo Latino
ou encore au
Mandala , au Baiser
Salé , ou au New Morning .....

Etienne CHOQUET

Etienne Choquet est un guitariste-compositeur-arrangeur né le 3 janvier 1976. Il commence à pratiquer la guitare en groupe funk-rock dès l'âge de 18 ans. Il se forme au Jazz au CIM à Paris avec Pierre Cullaz et Jean Claude Fohrenbach.
Il fait ensuite un voyage d'un an à Cuba où il étudie la musique traditionnelle cubaine et un instrument typique du style : le "tres".
Puis il intègre la Formation Professionnelle de "Music'Halle" (école des musiques vivantes de Toulouse) Il enseigne ensuite dans cette école de 2005 à 2008.
Il collabore et co-compose avec Leon Parker avec qui il fait un séjour à Londres puis à New-York.
Ces dernières années il collabore avec de multiples artistes du monde de la chanson et de la musique world comme Magyd Cherfi, El Gato Negro, Marius, Guillaume Barraband, Magali Pietri, Esther Nourri, Arthur Ferrari, Éric Lareine …

Robi george ROHRBACHER

 

A l’ âge de 7 ans, il choisit la flûte traversière alors que le sous-sol de la maison lui offre bien d'autres choix possibles (batterie, basse, guitares…)
Depuis, cette passion ne le quitte pas jusqu' à sa treizième année, ou il décide de continuer en autodidacte,
Deux ans dans la musique militaire et les cours au CIAM de la flûtiste de jazz américaine Maggie Roston Etchar à BORDEAUX lui redonnent goût au déchiffrage et au travail de précision sur l'instrument
Il à intégré de nombreux groupes dans divers styles de musiques amplifiées parmi lesquels on peut retenir chronologiquement :
Escalibur (rock celtique), Pascal Adams ( chanson New Jack ), Ketzaco (funk, soul music), Ganga fusion ( fusion Maroc-Occident ) Africali (musique afro-caribéenne), Cap Latino (chanson française arrangée en style latino-américain), Serenata ( musique cap-verdienne), Banda de Pife de Tolosa (déambulation /musique du nordeste brésilien), Tamara (chanson Kabyle), Moonlight Benjamin ( chanson créole Haiti), Tiwiza (rock algérien), Fada do samba (pagode : musique populaire brésilienne), Locoson ( son cubain, salsa en français), Rita Macedo trio (bal forro brésilien), Fretswing (swing revisité déjanté), Bullit (jazz boogaloo, musique du film), Catendé (samba rock), Lanmaria ( chanson jazz caribéen Guadeloupe) .
Quelques longs séjours à l'étranger ( Colombie, Maroc, Mexique ) font de lui à ce jour, un flûtiste multi-instrumentiste expérimenté (piano, guembri, saxophone, percussions, voix).
A noter également dans son parcours professionnel, son travail de compositeur, arrangeur, flûtiste et chef de chœur sur de nombreuses pièces (Le Roi Lear , Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare, La périchole d’Offenbach…) ainsi que des créations du théâtre jeune public) du Théâtre du Jour qui lui permet d'intégrer l'école supérieure d'art dramatique Pierre Debauche comme élève comédien .
Dans son processus d'apprentissage du métier de comédien, il s'essaye à l'écriture et à la mise en scène de spectacles musicaux pour enfants.


 

Andy BERALD-CATELO

 

Naît le 18 Juillet 1995, aux Abymes (Guadeloupe). Ses parents, amateurs de musique et de culture, décident de l'inscrire à l'atelier Marcel LOLLIA tenue par Georges TROUPE alors qu'il n'a que 6 ans. Il y étudie les bases pratiques et théoriques de la musique à travers le Gwoka, courant musical et culturel Guadeloupéen. En tant qu'instrumentiste, il pratique un peu le piano, mais s'adonne majoritairement au tambour Ka et à la Batterie. Tout au long de ses études scolaires, il construira son bagage musical en fréquentant différentes écoles de musique, mais aussi en apprenant d'autres artistes Guadeloupéens tels que Sonny TROUPE, Arnaud DOLMEN, Yoan DANIER ou Fabrice FANFANT. Son baccalauréat en poche, il s'installe à Toulouse afin d'y poursuivre ses études universitaires. En parallèle, il suit des cours de batterie à l'école Dante Agostini. Professionnellement, il fait partie des projets "Lanmaria", " A tribute to" et "Agostini et les 40 Batteurs". En tant que sideman, il a aussi collaboré avec Irina GONZALEZ, Phillipe LAVIL, Guillaume RAMAYE, et le "Sonny Troupé Quartet".

Edwin BUDON

 

  A de qui tenir. Son père, Roméo Budon, tient le poste de pianiste du célèbre groupe Kasika, après avoir fait les beaux jours du Typical Combo. Cet univers musical familial conduira naturellement Edwin vers la pratique de la musique et l’apprentissage de la batterie, instrument qu’il commence en autodidacte. Puis viendra le temps de l’apprentissage académique. Il prend ses premiers cours avec Jérôme Castry, frère du bassiste Stéphane. Il intègre ensuite l’école de musique André Pichon, où il fera la rencontre de Raymond Gréco, professeur de batterie. Après quelques années, il poursuit son apprentissage avec Éric Danquin. Edwin Budon intègre alors plusieurs formations, ce qui lui permet de s’imprégner de styles variés. Il construit son univers en puisant dans la musique traditionnelle, le jazz, le gospel et, de façon plus générale, dans les musiques du bassin caribéen. L’ambition d’excellence qui l’anime le pousse à embrasser le circuit professionnel et à intégrer, en 2009, la prestigieuse école de batterie Dante Agostini, à Toulouse. Le sérieux pédagogique de l’école et le niveau des enseignements qui y sont dispensés lui apportent une plus grande maîtrise de l’instrument, ainsi qu’un enrichissement culturel indéniable, les musiques apprises et jouées allant du funk aux musiques africaines en passant par des styles plus classiques, anciens ou nouveaux. C’est donc fort logiquement qu’on le retrouve en situation de jeu, évoluant au gré des formations et des rencontres. Sur scène, il collabore ainsi avec Gage, Martha High, Omar, Alain Jean Marie, Jacques Shawrz-Bart, Freepon, Célia Wa ou Lycinaïs Jean, s’exprime dans le spectacle expérimental Performance Ka, intègre la troupe Agostini « Ali Baba et les 40 batteurs » et participe à un hommage à Claude Nougaro, avec un collectif de 10 batteurs. En studio, il accompagne les projets Gospel Walk, Song ,Gravity free ,Epelo, An ba la, Copper Band, Madyl, Papa Jo et l' Afro soul gang de Emmanuel pi DJOB . Bien conscient de l’importance de la transmission et de l’utilité de la pédagogie, Edwin enseigne parallèlement la batterie dans le milieu associatif.

Mary No


Née à Toulouse, de parents martiniquais, la musique et le chant l’ont toujours accompagné dans sa vie.
De la variété française en passant par la musique traditionnelle antillaise, de la salsa au reggae, du funk au kompa (musique haïtienne), sans oublier la musique lyrique et les chants religieux, elle a ouvert son âme à tous les genres musicaux susceptibles d’apporter douceur, réconfort et émerveillement.

À partir de  2002,  elle intègre plusieurs projets musicaux (S’team, kompaDjezz, Fox’s family, Soulshine Voices, Origin’All Kraïb, Vybz Kréol, qui lui permette de s’exprimer sur différents répertoires.

Leïla CISSÉ

Toulousaine de cœur depuis bientôt 9 ans. Choriste et soliste dans la chorale des Soulshine Voices dirigée par Sandrine Garcia, elle fait aujourd'hui également partie d'un groupe de gospel, Umoya, aux inspirations de l'Afrique du Sud et du gospel contemporain américain.

 Elle participe aussi à divers projets musicaux notamment chœurs sur l'Ep d'Irina Gonzalez, musique africaine cubaine et comme l'Ep de l'univers de Lanmaria d'Edwin Budon.

© 2023 par Musique Classique. Créé avec Wix.com